6e édition du concours d’éloquence du point d’accès au droit en milieu scolaire

Les 8 candidats avec les membres du jury

Pour la sixième année consécutive et dans un format limité aux contraintes sanitaires renforcées, huit collégiens inscrits dans quatre établissements du département classés REP ou REP+ se sont affrontés lors du concours d’éloquence organisé par le Conseil départemental de l’accès au droit de l’Essonne et l’association Justice et Ville.

Chaque classe a bénéficié de quatre ateliers de préparation avec Justice et Ville, dont deux en présence d’un avocat et d’un magistrat du parquet. Au terme de ces ateliers, chaque classe a sélectionné deux élèves pour la représenter lors du concours.

Les huit collégiens issus des établissements Léopold Sédar-Senghor à Corbeil-Essonnes, Les Pyramides à Évry-Courcouronnes, La Vallée à Epinay-sous-Sénart et Jean Vilar à Grigny, se sont affrontés tour à tour sur le thème de la violence : quatre candidats ont présenté un réquisitoire, et quatre autres une plaidoirie.

Lors de la première phase du concours, les 8 candidats se sont opposés sur l’affaire criminelle dite du gang des barbares. Le 21 janvier 2006, Ilan Halimi était enlevé par le « gang des barbares », avant d’être séquestré pendant 24 jours et torturé à mort. Le chef de ce gang a été condamné à la peine maximale, la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 22 ans.

Pour la deuxième phase, il ne restait plus que 4 candidats. Ceux-ci se sont affrontés sur l’affaire Brahim Bouarram, mort noyé le 1er mai 1995 après avoir été poussé dans la Seine par des skinheads champenois en marge du traditionnel défilé du Front National.

A l’issue des débats, le jury a désigné les deux gagnants : Mamadou KONATE à gauche (avocat général) et Kévin NYOKON à droite (avocat de la défense). Lors de l’édition précédente aucun garçon n’avait concouru. Cette année, deux représentants masculins ont remporté la victoire. Les gagnants ont reçu des ordinateurs portables, en collaboration avec l’entreprise Enedis.

Ils affronteront les gagnants du concours d’éloquence organisé par le CDAD du Val-de-Marne lors d’une finale interdépartementale qui doit avoir lieu le 9 avril prochain à la Cour d’appel de Paris.

Affiche concours d'éloquence 2021
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Copyright – Conseil départemental de l’accès au droit de l’Essonne – Mentions légales et données personnelles Personnalisation des cookies Création par Hémaphore